samedi 3 juillet 2010

Concours du parc du Reposoir


Impossible de nommer l'auteur de ce photomontage : la présentation des projets lauréats du concours du parc du Reposoir est anonyme !!! C'est la-men-ta-ble et impossible de le dire sur le blog du service de l'urbanisme de la Ville de Nyon car, ... il n'y a plus de blog du service de l'urbanisme. Le citoyen ne peut pas s'exprimer sur l'avenir de son cadre de vie, seul le service de l'urbanisme décide, le citoyen subit en silence ...

  • Une exposition dans les sous-sols de la caserne des pompiers, ce qui en dit long sur la qualité de la lumière naturelle pour la mise en valeur des projets. Choix de la salle on ne peut plus pertinent.
  • Des projets anonymes : on ignore quels sont les bureux qui ont produit cet énorme travail. Cela en dit long sur le respect de la Ville à l'égard des architectes. Pour savoir, il faudra faire une recherche approfondie sur internet en espérant que tous ces participants aient un site sur lequel il présentent leur projet.
  • Aucune explication : pas de liste des membres du jury, ni d'explication sur la façon dont s'est déroulé le concours.
  • Et bien sûr ... pas de livre d'or où l'on pourrait consigner ses remarques puisqu'on a pris la peine de venir voir ces projets. Mais nous ne sommes que des citoyens incultes, pourquoi nous demander nos impressions ???
Tout cela coûte cher ? Avec un crédit d'étude de 294'000 fr, il devait bien encore rester quelques sous pour une meilleure communication auprès des habitans de Nyon, non ?

Seul point positif, les pompiers sont très accueillants et très sympas ! A part cela, il ne nous reste plus que nos yeux pour pleurer et ... nos mains pour voter  ....



2ème prix : illustre Anonyme

3ème prix : illustre Anonyme

4ème prix : illustre Anonyme

5ème prix : illustre Anonyme

6ème prix : illustre Anonyme

7ème prix : illustre Anonyme


Si les Anonymes se reconnaissent, qu'il laissent un message ci-dessous, je me ferai un plaisir de lever leur anonymat et de mettre un lien vers leur site

Aucun commentaire: